Make a blog

Acceesoires et Imformatio

2 years ago

Prise en main du BlackBerry Classic : le Bold remis au goût du jour

Depuis le succès du BlackBerry Bold à la fin des années 2000, la firme canadienne peine à retrouver son public malgré ses efforts pour tenter de redonner de la valeur à ses smartphones. Afin de se retourner vers sa clientèle d’origine tout en ouvrant la porte au grand public, BB lance maintenant son Classic, un smartphone en forme de Bold, avec un clavier physique et un écran tactile. Mais cela suffira-t-il à relancer la machine ?

Comme son nom l’indique, le BlackBerry Classic reprend les grandes lignes de ses lointains ancêtres, avec notamment un clavier physique de 35 touches surmonté d’un écran carré, passé au tactile pour l’occasion et plus grand qu’à la grande époque de la marque. Ce n’est d’ailleurs pas le seul élément de son design qui rappelle la fin des années 90, puisqu’à l’heure où la finesse et la légèreté sont des arguments pour les constructeurs de smartphones, le Classic dénote avec ses 10 mm d’épaisseur et ses 177 grammes. Malgré ce gabarit imposant, sa prise en main reste agréable et ergonomique, et il respire la solidité. Notons que ses touches de volume sur le côté sont facilement accessibles, mais que le bouton le plus important, celui de l’alimentation, se trouve sur la tranche supérieure, ce qui demande d’étendre au maximum sont doigt, et même de pratiquer une petite gymnastique du poignet pour ceux dotés de petites mains. Il aurait été préférable de revoir sa position au vu de la croissance du téléphone depuis l’époque du Bold.

2 years ago

« Dallas » : un BlackBerry Passport Silver Edition

Les mystérieuses rumeurs au sujet du BlackBerry « Dallas », également connu sous le nom de BlackBerry « Oslo », ne sont plus qu'un lointain souvenir ! Après plusieurs semaines, l'équipe d'Addicts à BlackBerry est tombé sur ce qui semble être un document du constructeur canadien au sujet de cet appareil, qui n'est pas un nouveau modèle, mais une édition Silver du BlackBerry Passport.

L'approbation par de nombreuses commissions étrangères dont la FCC le 24 juillet avec le numéro de modèle L6ARHR190LW / SQW100-4 laisse à penser que cet appareil sera distribué mondialement.

Ce nouveau rebondissement explique pourquoi les caractéristiques présumées de ce smartphone étaient identiques à celles de l'actuel BlackBerry Passport. D'après les premières images fuitées, seul le design diffère notamment au niveau des bords ronds comme sur la version At&T.

Vous l'aurez certainement compris, BlackBerry s'apprête donc à lancer la cinquième variante du Passport. La date du 30.07.2015 figurant sur le document serait celle de la présentation du produit en interne. Toutefois, le BlackBerry Passport Silver Edition devrait être présenté très prochainement...

2 years ago

La voiture connectée avenir de Blackberry


En juillet dernier, Blackberry s’était déjà rapidement défendu (par tweet) de toute responsabilité dans la vulnérabilité de la Jeep. Mais un article publié le 7 août sur le site Seeking Alpha, dédié à l’actualité financière, a suggéré que l’OS embarqué du constructeur canadien pourrait être impacté par la class action déposée à l’encontre du groupe Fiat Chrysler et Harman International à l’origine de la solution uConnect. Bien que Blackberry ne soit pas concerné par cette action en justice, il entend tout faire pour rester à l’écart. Et pour cause : Audi, Ford, Mercedes, ou encore Volkswagen ont adopté les technologies QNX du Canadien. La plate-forme embarquée s’inscrit donc comme un élément stratégique de son développement alors que l’entreprise peine à redresser la barre sur le secteur des terminaux et services mobiles. « La voiture connectée est l’avenir », affirme le constructeur. Raison de plus pour éviter une sortie de route anticipée.

 

2 years ago

60 millions de véhicules équipés


Pour étayer ses arguments, le constructeur canadien explique que QNX Neutrino OS a été déployé dans plus de 60 millions de véhicules et éprouvé sur le terrain dans une foule d’applications critiques. Il rejette la vulnérabilité sur des applications tierces. « Dans ce cas particulier, la vulnérabilité provient de certains composants logiciels et de l’architecture qui ne sont pas liées à l’OS QNX Neutrino. » Qui plus est, « les deux chercheurs en sécurité qui ont révélé la vulnérabilité ont clairement démontré que la faille exploitée n’était pas issue de QNX Neutrino OS ».

Charlie Miller et Chris Valasek ont en effet pointé les fonctions de connectivité implantées au-dessus de QNX plus que l’OS lui-même. Un logiciel baptisé uConnect, qui exploite le réseau cellulaire pour offrir des accès Internet, des fonctions de commandes vocales et autres services de contrôle au conducteur, est particulièrement mis en cause par les chercheurs en sécurité. Selon eux, c’est la façon dont Chrysler a implémenté uConnect qui permettrait aux pirates de prendre le contrôle du véhicule à distance, particulièrement en passant par le bus CAN, le réseau informatique interne au véhicule utilisé dans l’industrie automobile pour gérer les fonctions majeures comme le moteur ou la direction.




2 years ago

De sérieux problèmes de SAV

Pourtant tout n'a pas été toujours rose pour l'entreprise qui avait rencontré de nombreux problèmes de SAV l'année dernière. "Nous avions en effet mis deux à trois mois à nous organiser pour répondre à un problème technique de l'un de nos modèles, mais nous avons fini par échanger tous les modèles défectueux de nos clients", précise Virginie Barbier.

Mais Wiko a désormais la tête tournée vers l'avenir et son développement en Europe, et ailleurs : "nous avons ouvert cette année des filiales en Italie, en Espagne, qui s'occupe aussi du marché portugais, et en Allemagne. Bientôt, nous serons présents en Grande-Bretagne, en Belgique et en Algérie. Le marché africain représente une réelle opportunité pour nous", s'enthousiasme la directrice marketing. De quoi faire de l'entreprise le vrai champion chinois des smartphones en France, quand ses compatriotes Huawei et ZTE restent encore très timides quand il s'agit de mettre leurs marques en avant. Sûrement plus pour longtemps.

2 years ago

Smartphones : Wiko, ce constructeur si discret

Cette société créée en France a présenté ce mardi 5 novembre son nouveau modèle Darkfull. Peu connue au milieu des géants Samsung et Apple, elle se place pourtant en troisième position des vendeurs de smartphones sans abonnement en France.

Wiko, la secrète. La société basée à Marseille et entrée sur le marché français en 2011 revendique, un peu moins de deux ans plus tard, la troisième place des vendeurs de smartphones sans abonnement en France (soit environ 30 % du marché global). A l'occasion de la présentation de son nouveau modèle Darkfull, l'entreprise a choisi de faire en quelque sorte son coming out.

Selon les chiffres fournis par l'institut d'analyse GfK, Wiko se place en France juste derrière Samsung et Apple, avec 10,5 % des smartphones nus vendus entre janvier et septembre 2013. Et devant Sony Mobile et LG. Une performance plutôt exceptionnelle pour un constructeur aussi jeune. Le secret de son succès ? Proposer des modèles plutôt bien équipés à prix plancher. "Nous ne sommes par pour autant une marque low cost, précise Virginie Barbier, la directrice marketing de la marque, mais sur nos modèles haut de gamme nous proposons des prix jusqu'à 50 % moins cher que nos concurrents".

Une entreprise française rachetée par un constructeur chinois

Un stratégie à l'image du Darkfull qui intègre un écran 5 pouces, un processeur quadricoeur 1,5 Ghz, un emplacement double SIM et un capteur photo de 13 mégapixels, au prix de 269 euros. Seul bémol, l'absence de compatibilité 4G. "Pour l'instant nous ne proposons de la 3G H+, mais la 4G arrivera dans nos prochains modèles, d'ici Noël ou janvier", détaille Virginie Barbier.

Pure entreprise française à sa naissance et fondée à Marseille en 2011 par Laurent Dahan, la société est désormais la propriété du constructeur chinois Tinno. "Nous avons choisi Tinno comme maison-mère car elle possède ses propres usines de production, nous pouvons donc maitriser la conception d'un smartphone de son cahier des charges à son assemblage", explique Virginie Barbier. Une stratégie qui permettra sans doute aux soixante salariés de la marque d'atteindre l'objectif de 2 millions de téléphones vendus à la fin de l'année 2013, dont 80 % de smartphones.

2 years ago

Pas moins intéressant, le King de Wiko

Pas moins intéressant, le King de Wiko est également une des armes clés de la start-up française. Ce Smartphone XXL est doté d’un écran de 5 pouces, virant vers les phablets. Equipé d’un capteur photo de 8Mpix à flash double LED, le King assure le bon fonctionnement des applications gourmandes, notamment les logiciels GPS, les jeux en 2D ou 3D, le tout accessible à 196 euros.
 
Wiko continue à faire parler d’elle avec divers lancements, notamment avec la sortie du fameux Wiko Cink Peax, disponible depuis janvier 2013 embarquant un processeur dual core poussé par 1Ghz, un capteur photo de 8Mpix accompagné de la technologie OmniBSI+. Doté d’une résolution Qhd (540×960), ce bijou high-tech est disponible au prix moyen de 169 euros.

Enfin, la start-up locale estime avoir fidélisé 1 million de clients et espère en avoir le double à la fin de l'année 2013, après avoir écoulé 20 millions de terminaux dans le monde, l’année de sa création.
Imposée sur le marché des Smartphones "nus" (sans abonnements), Wiko représente un concurrent agressif en France, grignotant des parts de marché des géants Apple et Samsung pour être en 3ème position avec un taux d'achat de 9.7%.
Elle joue par ailleurs sur la fibre patriotique, se targuant d'être une entreprise Marseillaise, malgré la nationalité de sa maison-mère.